volet de piscine
Comment choisir un volet de piscine hors-sol ?
novembre 29, 2023

Quel est le plafond LMNP ?

Plafond LMNP

Plafond LMNP

L’investissement dans la location meublée est une activité assez intéressante et rentable, en particulier dans les grandes villes et les villes étudiantes. Pour les propriétaires, la location en meublé est considérée comme très avantageuse d’un point de vue fiscal. En effet, en optant pour le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), l’investisseur peut bénéficier d’un certain nombre d’avantages.

La fiscalité du statut LMNP

La location meublée est particulièrement connue pour les avantages fiscaux qu’elle offre aux propriétaires. En effet, le statut de LMNP permet de réaliser d’importantes économies d’impôts sur les loyers. Ceci grâce à l’amortissement et à la taxation des plus-values. La location en meublé est imposable au titre des Bénéfices Industriels Commerciaux (BIC). Toutefois, il existe deux régimes d’imposition pour les LMNP.

L’imposition au régime micro-BIC

Dans le cadre du régime micro-BIC, aucune déduction de charges n’est autorisée. En revanche, un traitement comptable simplifié est prévu en compensation, permettant aux propriétaires d’escompter 50 % des loyers perçus. Pour bénéficier de l’imposition au titre du régime micro-BIC, il existe un plafond de loyer annuel fixe, qui ne doit pas être dépassé. Auparavant, ce plafond de loyer annuel était fixé à 33 200 euros. Depuis 2018, ce plafond a été sensiblement augmenté pour atteindre 70 000 euros.

Taux d’imposition effectif en LMNP

Obligatoire pour les propriétaires en LMNP dont le total des loyers annuels dépasse 70 000 euros. Le principal avantage est que les dépenses peuvent être déduites du revenu imposable. Ces charges comprennent les intérêts d’emprunt, la taxe foncière, les frais de construction et l’amortissement des locations meublées LMNP. De plus, la loi Censi Bouvard permet de bénéficier d’une réduction d’impôt. En revanche, le LMNP Censi Bouvard ne s’applique que lorsque les propriétaires investissent dans des logements neufs avec services. La loi Censi Bouvard prévoit une réduction d’impôt de 11 % sur le prix d’achat du bien, hors TVA.

Pour bénéficier du statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP), les revenus annuels ne doivent pas être supérieurs à 23 000 euros ou 50 % des revenus bruts du foyer fiscal. C’est ce que les spécialistes appellent le plafond LMNP. La déclaration entre dans la classe des intérêts industriels et commerciaux (BIC). Le statut de LMNP vous permet de jeter votre dévolu sur le régime micro-BIC si vos recettes n’excèdent pas 72 600 euros. Dans ce cas, il y aura une application d’une majoration forfaitaire de 50 % du revenu brut.

Si vous souhaitez faire un investissement en LMNP, il vaut mieux demander conseil à des professionnels avant de prendre toute décision. Dans ce cadre, Gridky est un partenaire de choix vers qui vous pouvez compter. Il peut vous aider à comprendre les spécificités d’une résidence touristique, d’une résidence étudiante, d’une résidence étudiante ou EHPAD, ou encore d’une résidence Affaires. Ce prestataire est en outre en mesure de faire une comparaison de milliers de biens meublés dans le cas d’une résidence gérée. Vous pouvez aussi vous servir de ses simulateurs financiers dans le but d’estimer le montant idéal de votre investissement.

Location meublée : ses principaux atouts

Généralement, la location d’un bien meublé implique une rotation fréquente des locataires et nécessite un investissement mobilier important. Cependant, ce type de location présente des avantages non négligeables qui la rendent plus attractive qu’une location nue.

Une rentabilité maximale

La location meublée est plus rentable que la location vide du même bien. De plus, le dépôt de garantie de deux mois et la courte durée de location limitent les pertes dues aux impayés. Pour ces raisons, la location meublée est un investissement locatif nettement plus rentable.

La location meublée avec avantages fiscaux

Dans le cas de la location meublée, les loyers ne sont pas imposés comme des revenus fonciers. L’imposition des loyers fait partie des BIC. Ainsi, il est possible de bénéficier d’incitations fiscales et d’amortissements importants, ce qui permet de réduire le revenu locatif imposable. En outre, les charges peuvent être déduites des dépenses. Les micro-BIC, quant à eux, offrent au bailleur la possibilité de déduire 50 % du revenu locatif brut.

Des opportunités différentes

Grâce à la location meublée, vous avez devant vous diverses possibilités de location nue. Cette formule est souvent moins demandée qu’une location classique, ce qui permet de trouver plus rapidement des locataires. Les locations saisonnières sont également possibles avec ce type d’investissement. Il s’agit de locations de nuit et de week-end. Ce type d’activité est d’autant plus rentable que le bien est situé à proximité d’une destination touristique.